Le monde du sport est en plein boom ! D’ici 2022, la demande de coaching devrait augmenter de 15%. Aujourd’hui, près d’un français sur deux fait dus port et la clientèle des salles de sport attend plus que jamais de la personnalisation. On a demandé à Martin Chovin, Ancien étudiant Peyrefitte Sport aujourd’hui Coach Sportif et gérant d’une salle de crossfit comment réussir en tant que coach sportif aujourd’hui et demain…

Martin, tu es coach sportif depuis bientôt quatre ans. Qu’est-ce qui t’as poussé à te lancer ?

Depuis mon plus jeune âge, je baigne dans le monde du sport. J’ai commencé le rugby à l’âge de 5 ans et à 17 ans j’ai intégré un centre de formation de rugby à Oyonnax. Avoir été encadré par des professionnels qui me coachaient tous les jours m’a donné envie de transmettre mon savoir-faire et mon énergie aux autres. Au fur et à mesure des années, le métier de coach sportif est devenu pour moi une évidence. À 26 ans, j’ai fait le choix de suivre une formation pour devenir à mon tour Coach.

En savoir plus sur le métier de coach sportif : télécharger le guide.

Pourquoi as-tu privilégié la formation BPJPES AGFF de l’école Peyrefitte Sport ?

J’ai choisi le BPJEPS AAGF car lorsque je me suis lancé dans ma réorientation, j’avais 26 ans. Je ne souhaitais pas suivre un cursus comme STAPS car je n’aurais pu démarrer mon activité de coach que 2 ou 3 ans après le diplôme. Je voulais une formation courte qui me permette de rapidement devenir pro. Sur la région Auvergne Rhône-Alpes, l’école Peyrefitte Sport est la plus professionnelle selon moi. Le vrai plus, c’est l’ambiance familiale qui y règne. Que ce soit avec les professeurs ou avec l’administration, il y a une vraie proximité entre l’équipe pédagogique et les élèves. On se sent bien chez Peyrefitte !

Comment envisages-tu l’évolution du monde du sport dans les prochaines années ?

Ce que je ressens c’est que l’on se dirige vers une demande de plus en plus personnalisée. Je me base sur les retours quotidiens de mes clients, ils sont tous demandeurs de coaching en one to one et d’un accompagnement très qualitatif. Il y a 5 ans les salles de sport low cost avaient la vie belle en proposant des tarifs très compétitifs mais sans aucun suivi pour leurs adhérents. C’est clairement du leasing de matériel de sport, vous payez une location de la salle. Maintenant la tendance s’inverse, nous faisons face à une réelle demande de suivi. Je pense qu’à terme les box de CrossFit prendront le pas sur les salles de fitness « classiques ».

Justement aujourd’hui tu es à la tête d’une salle de crossfit à Romans. Comment as-tu réussi à relever ce challenge ?

Depuis avril 2019, avec mon associé Marc Tchilinguirian nous nous sommes lancés dans ce projet entrepreneurial. Pour nous, le crossfit représente l’avenir. La constante variation des cours et le fait de travailler toutes les qualités physiques ajoutent une plus-value à la satisfaction de nos clients. On ne retrouve pas la lassitude que l’on peut connaitre dans les salles de fitness.

Box de Crossfit Romans. Accéder à la page Facebook.

Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui se lancent dans le coaching sportif ?

Il faut faire ce métier par passion ! Je ne parle pas de la passion que l’on peut avoir pour le sport mais de cette envie profonde d’inculquer aux autres notre savoir, de faire preuve de pédagogie et surtout d’empathie. Ce qui est essentiel selon moi, c’est d’avoir faim de connaissances constamment ! On est dans un milieu évolutif où ce qui était vrai il y a 10 ans ne l’ai plus forcément aujourd’hui. Il faut se documenter, se former constamment après à nous de juger ce qui pourra nous servir ou non.

Quels sont les atouts d’un bon coach sportif ?

L’honnêteté ! Il faut apprendre à écouter ses clients et à déterminer leur besoin réel. Annoncer avec clairvoyance si l’objectif choisi est atteignable physiquement et dans le temps souhaité. Et enfin, toujours faire preuve de professionnalisme. Plus votre réputation sera solide, plus le bouche à oreille fonctionnera. Aujourd’hui la maîtrise des réseaux sociaux est aussi un réel plus. Personnellement, je n’hésite pas à communiquer et à transmettre mes connaissances via des articles ou à partager l’évolution de mes clients.

Quand tu regardes ton parcours, de quoi es-tu le plus fier ?

Ma première plus grande fierté est d’avoir réussi à construire une famille, je profite de chaque instant que j’ai avec ma femme et ma petite fille de 9 mois. Si vous êtes comblés au niveau affectif, le reste suivra ! Ma seconde fierté est professionnelle, j’ai pu à travers mes coachings accompagner des personnes formidables et surtout les aider à se sentir mieux dans leur peau. Leur démontrer que l’on peut obtenir ce que l’on veut à la seule condition d’avoir de la volonté est source d’épanouissement infini ! Réussir main dans la main, bâtir des objectifs ensemble est ma devise avec tous mes clients.

Merci Martin !

Gérant, box de CrossFit à Romans

BJEPS AAGF, Peyrefitte Sport